logo-tq
logo-caisse
Logo_LAPRESSE_COUL
logo-CAM
PATTERN-INITIATIVES

CENTRE D'ART DAPHNE

CAM-002_GP-36_Photos-finalistes
Play Video about CAM-002_GP-36_Photos-finalistes

Photo : Lakoteriwatie:ni/Moulin à paroles/Chatterbox | Kaia’tanó:ron Dumoulin Bush © Mike Patten

Centre d’art daphne

« Art and cultural expression add meaning and experience into our life as they promote community strength and resilience. Art is essential as it is a way of entering into new knowledges. »

Lori Beavis, directrice générale, Centre d’art daphne

(FR) Tout premier centre d’artistes autochtone autogéré, situé à Tiohtià:ke/Mooniyang/Montréal sur la rue Saint-Hubert, daphne marque un jalon fondamental dans l’histoire des arts visuels au Québec. En 2021, ce rêve d’un lieu qui soit également une communauté devient enfin réalité.

Fondé par quatre artistes internationalement reconnues et nommé en reconnaissance de la contribution de l’artiste anishinaabe Daphne Odjig, le centre d’art daphne ouvre l’horizon des possibles à des artistes autochtones aux voix plurielles. Ses expositions recadrent les perspectives historiques des Premiers Peuples grâce à des pratiques résolument actuelles, de l’art ancestral aux installations immersives. Réseautage entre artistes et commissaires, programmation en ligne, résidences de création, ateliers de perlage ou de broderie innue, ce nouvel espace multiplie les activités et favorise les échanges avec le public.

Porteur d’une empreinte déjà cruciale, ce catalyseur d’imaginaires offre à l’art contemporain autochtone l’occasion de prendre le plein contrôle de sa destinée. daphne rayonne positivement sur toutes les nations et enrichit de nécessaires conversations le vivre-ensemble dans l’île de la Tortue et bien au-delà.

(EN) Located in Tiohtià:ke/Mooniyang/Montréal on Saint-Hubert Street, daphne marked visual art history in 2021 by opening the first Indigenous-determined artist-run center in Quebec. Through exhibitions, beadwork or Innu embroidery workshops and on-line programming, daphne creates a space of possibilities to Indigenous artists and their art practices, from customary art to immersive installations.

daphne is working to have a positive impact on all Nations and contribute to a transformation of the ways we are living together on Turtle Island and beyond.

En savoir plus | Learn more

Merci à notre grand mécène pour son généreux don qui permet d’offrir au finaliste une bourse de 5 000 $.

PCC_Sponsor_FRA_Centre_2lignes_W
CAM-002_GP-36_Photos-finalistes-02
Play Video about CAM-002_GP-36_Photos-finalistes-02

Photo : Emmanuel Jouthe – VEGA | Interprètes : Élise Bergeron, Rosie Contant, James Phillips, Marilyne St-Sauveur © Emily Gan

Danse-cité

« L’art nous permet d’imaginer un monde différent. Il est force politique, poétique, vecteur de changement et en plus, il porte plaisir et découvertes, de soi et des autres. »

— Sophie Corriveau, directrice artistique et générale, Danse-Cité



(FR) Modèle de proactivité et de solidarité, Danse-Cité réalise un projet d’envergure : la transmission des savoirs en audiodescription d’œuvres chorégraphiques. La récente direction, qui honore le passé de l’organisme fondé en 1982 tout en l’animant d’un souffle nouveau, ouvre toute grande la porte à l’accessibilité universelle.

Pour que les personnes ayant des limitations visuelles expérimentent le ravissement d’une œuvre chorégraphique, Danse-Cité a invité la sommité Valérie Castan à former une première cohorte d’audiodescripteur-trice-s à Montréal. Des représentations adaptées pour les personnes aveugles et amblyopes aux visites tactiles et autres ateliers-laboratoires, les approches inclusives sont assurément enrichies. Ces nouvelles expertises s’ajoutent aux 14 résidences rémunérées offertes à un moment déterminant pour le milieu de la danse, que Danse-Cité accompagne de la création à la diffusion.

À l’heure de la relance et dans le bouillonnement de sa redéfinition, Danse-Cité multiplie les retombées sur sa communauté, faisant la part belle à la recherche et au foisonnement de la création contemporaine… tout en ne laissant personne derrière.

(EN) A model of support and proactivity, Danse-Cité breaks down barriers in the name of universal accessibility. In 2021, the company developed expertise in audio description of choreographic works, inviting people with visual impairments to experience the rapture of dance.

In a time of recovery, Danse-Cité is multiplying its impact in the community, giving pride of place to the research and abundance of contemporary creation—and leaving no one behind.

En savoir plus | Learn more

Merci à notre mécène pour son généreux don qui permet d’offrir au finaliste une bourse de 5 000 $.

Vickie Joseph

CAM-002_GP-36_Photos-finalistes-04
Play Video about CAM-002_GP-36_Photos-finalistes-04

Photo : Approchez je vous raconterai qui je suis | An-Laurence Higgins  © Laurence Ly

Festival Accès Asie

« Par sa nature indéfinissable, l'art apparaît comme la seule source fiable de remède à nos détresses. L’art nous rassemble et nous lie à nos noyaux. Il est la racine de notre joie collective!. »

—  Khosro Berahmandi, directeur artistique, Festival Accès Asie

(FR) Pluridisciplinaire et rassembleur depuis 1995, le Festival Accès Asie favorise encore davantage la cohésion 25 ans plus tard, en répondant à la stigmatisation vécue par la communauté asiatique par les arts et le dialogue.

Porteuses et inspirantes, de nombreuses initiatives témoignent de son dynamisme. Le Festival Accès Asie développe une plateforme numérique nationale afin de faire découvrir les artistes canadiens d’origine asiatique d’un océan à l’autre. La déclinaison provinciale du festival, Fleur de Lys, Fleur de thé, a d’ailleurs fait escale en Gaspésie en 2021. Pendant l’édition montréalaise, l’exposition-performance Les Nocturnes de l’artiste visuelle et danseuse Azalia Kaviani, atteinte de paralysie cérébrale, ausculte les rêves et la recherche de soi. En complément à cette programmation variée est lancé le balado Asiate Imparfaite, dont l’intimité des échanges dévoile les réalités des Canadiennes et Canadiens d’origine asiatique. 

Comme un thé cérémoniel, le dynamisme fédérateur de ce leader en matière d’inclusion s’infuse, appelle à la sérénité et à la dignité et vivifie l’échange culturel à Montréal, dans une composition faite de fougue et de résilience.

(EN) A multidisciplinary and engaging event, Festival Accès Asie is a means for the Asian community to use art and dialogue to dismantle stereotypes.

From developing a national digital platform to supporting artists living with disabilities, the festival has become a form of tea ceremony: this vibrant trailblazer of inclusivity infuses unity, calls for serenity and dignity, and advances cultural exchanges in Montréal.

En savoir plus | Learn more

Merci à notre mécène pour son généreux don qui permet d’offrir au finaliste une bourse de 5 000 $.

Jean-Louis Roy

CAM-002_GP-36_Photos-finalistes-10
Play Video about CAM-002_GP-36_Photos-finalistes-10

Photo : Carrefours poétiques  © Jonathan Lamy

La poésie partout

« La poésie donne sens au monde et redonne sens aux mots. Elle est l’expression même de nos sensibilités et de nos fragilités, de ce qui nous enrage et nous fait rêver. »

—  Jonathan Lamy, président et coordonnateur, La poésie partout

(FR) Avec son nom des plus évocateurs, La poésie partout décloisonne la parole poétique et la partage là où on s’y attend le moins. En 2021, cet organisme unique en son genre la fait résonner en plusieurs langues grâce à trois grands projets dans différents quartiers montréalais.

Carrefours poétiques détourne astucieusement des panneaux d’arrêts en surfaces imprévues de poésie dans un parcours déambulatoire où il fait bon rêver, berçant l’imaginaire des quidams de la place des Festivals à Montréal-Nord. Rencontres multilingues en poésie réchauffe le mois de janvier avec huit jours d’activités mettant en valeur la diversité linguistique et culturelle de la poésie d’ici et d’ailleurs. Dehors est un poème se décline en cinq résidences publiques, cartographiant Montréal par la voix vibrante de ses poètes. Surprenante et enchanteresse, la poésie rayonne plus que jamais, chargée de la noblesse de l’art ancien et de la vivacité d’un canal d’expression de l’avenir. 

La poésie partout démocratise la poésie… en incarnant les valeurs d’ouverture, de diversité et d’audace qui donnent envie de redécouvrir la métropole.

(EN) La poésie partout democratizes poetry in the most unexpected ways. This unique organization burst into people’s daily lives in 2021, allowing the voices of poets to resonate in many languages in neighbourhoods across Montréal.

There’s no denying that La Poésie partout embodies the values of openness, diversity and audacity that give the city life.

En savoir plus | Learn more

Merci à notre mécène pour son généreux don qui permet d’offrir au finaliste une bourse de 5 000 $.

Luc Plamondon

CAM-002_GP-36_Photos-finalistes-09
Play Video about CAM-002_GP-36_Photos-finalistes-09
Photo : Ron Oppenheimer © Caroline Thibault

Le Monastère

« L'art, c’est ce bonbon pour l’âme, cet instant où les frontières entre les humains tombent et qui nous fait vivre profondément Montréal. »

—  Rosalie Beauchamp et Guillaume Blais, cofondatrice et cofondateur, Le Monastère

(FR) Le Monastère célèbre les artistes de cirque dans un sanctuaire inhabituel, les invitant à partager leurs créations sous la voûte d’une église au Centre St Jax. En 2021, il fortifie le moral de ses ouailles au grand air, béatifiant de plus en plus d’adeptes dans le Jardin attenant à la rue Sainte-Catherine. 

Capitale du cirque, Montréal forme d’innombrables artistes qui ont pourtant peu d’occasions de travailler localement. Confrontée à l’épreuve des tournées envolées et au désir toujours intact de performer, la communauté tissée serrée autour du Monastère redouble d’efforts pour les accueillir. Des compagnies s’y produisent, des acrobates y gardent la forme grâce à un gym spécialisé. Depuis la réouverture des portes en mars, un cabaret assure la communion entre artistes et public tandis qu’au cours de l’été, sur la scène extérieure munie d’un pont acrobatique, près de 200 performances éblouissent quelque 20 000 personnes.

Nouveau joyau culturel, Le Monastère devient missionnaire de la revitalisation du centre-ville avec un modèle innovateur de diffusion en collaboration avec une congrégation religieuse toujours en activité. De quoi avoir foi dans le cirque de demain!

(EN) Le Monastère celebrates contemporary circus artists in an unconventional sanctuary—a church—and its acrobats have been communing with audiences since their doors reopened in March 2021. The company’s 200 outdoor performances dazzled nearly 20,000 people over the summer.

Le Monastère’s virtues: broadening the local cultural offering, supporting its community and helping to revitalize the downtown core—giving audiences faith in the circus of tomorrow!

En savoir plus | Learn more

Merci à notre mécène pour son généreux don qui permet d’offrir au finaliste une bourse de 5 000 $.

CAM-002_GP-36_Photos-finalistes-05
Play Video about CAM-002_GP-36_Photos-finalistes-05
Photo : Étincelles   © Olivier D. Asselin

Les Forges de Montréal

« L'art nourrit l'âme, favorise le partage et la solidarité, renforce le sentiment d’appartenance et répond au besoin fondamental d'expression. “Une ville sans art est une ville sans âme”. »

—  Mathieu Collette, forgeron-fondateur et directeur général, Les Forges de Montréal

(FR) Alimentant le feu sacré depuis plus de 20 ans, Les Forges de Montréal pérennisent et transmettent un savoir-faire ancestral, et peuvent aujourd’hui rêver à un projet d’économusée consacré à la forge traditionnelle.

On sait avec quelle urgence les ateliers d’artistes et d’artisans doivent être protégés. Avec un militantisme de fer et une approche éducative, Les Forges rallient la collectivité. Elles entendent poursuivre leur mission dans l’ancienne station de pompage Riverside, dont la Ville de Montréal négocie actuellement l’acquisition du terrain. Gardien du patrimoine immatériel et du patrimoine bâti, l’organisme ravive l’intérêt pour la forge autant traditionnelle que contemporaine. Formant toujours plus d’adeptes en ouvrant ses portes à la population, il expose des artéfacts et des œuvres uniques, tout en restaurant la station construite en 1887 dans le secteur Bridge-Bonaventure.

À l’ère de l’écoresponsabilité et de la durabilité, Les Forges de Montréal revalorisent les métiers d’arts et réactualisent des pratiques disparues au Québec. Aujourd’hui, l’incidence incontestable de leurs actions à portée sociale se voit pleinement reconnue, de Montréal jusqu’à une accréditation de l’UNESCO.

(EN) As the guardian of our built and intangible heritage, Les Forges de Montréal has been stoking the fires of tradition for over 20 years. With ironclad devotion, it rallies the community at the former Riverside Pumping Station.

Through its educational approach, Les Forges achieves its mission of keeping the blacksmithing tradition alive while developing its museum project. In so doing, it is forging a brilliant future for the promotion and transmission of ancestral techniques and know-how.

En savoir plus | Learn more

Merci à notre mécène pour son généreux don qui permet d’offrir au finaliste une bourse de 5 000 $.

CAM-002_GP-36_Photos-finalistes-07
Play Video about CAM-002_GP-36_Photos-finalistes-07

Photo : L’Afrique rencontre les Premières Nations en musique  | Anachnid et Djely Tapa © André Rival

Productions Nuits d’Afrique

« Essentiel à notre bien-être, l'art permet le partage de notre humanité dans son état pur et de nourrir l'âme. La musique est un langage universel et rassembleur qui adoucit les moeurs. »

—  Suzanne Rousseau, directrice générale, Productions Nuits d’Afrique

Macarons laureats-pripublic

(FR) Actuels devant l’éternel, les Productions Nuits d’Afrique élargissent les horizons musicaux d’un public montréalais friand de découvertes depuis 35 ans. Devant les défis de 2021, l’organisme transforme son festival d’envergure, prend le virage numérique et propulse les artistes locaux à l’avant-scène.

Cet acteur incontournable du milieu musical bouillonne d’activités à l’année : une programmation enlevante au Club Balattou, une maison de disques et la vitrine des Syli d’or qui révèlent chaque année des artistes de talent et les dernières tendances des musiques du monde. Grâce à cette myriade d’actions et d’initiatives qui favorisent la rencontre de l’autre et les découvertes, l’organisme enrichit la vie culturelle de la métropole, rassemble les foules et les ravit, tout en jouant un rôle essentiel d’incubateur et de tremplin pour les artistes de la diversité.

Entre Nuits d’Afrique et les Montréalaises et les Montréalais, c’est une grande histoire d’amour qui bat aussi au rythme des talents locaux aux origines multiples.

(EN) An incubator and springboard for culturally diverse artists, Productions Nuits d’Afrique organizes activities year-round, making it a key player on the Montréal arts scene.

In 2021, this major festival embarked on the digital shift, propelling local artists to the forefront. For more than 35 years, a great love story—with music as its beating heart—has endured between Nuits d’Afrique and Montrealers.

En savoir plus | Learn more

Merci à notre mécène pour son généreux don qui permet d’offrir au finaliste une bourse de 5 000 $.

Play Video
Photo : Prélancement du nouvel outil web de visualisation de donnée aux RVQC © Anik Salas

Réalisatrices Équitables

« L'art est un cadre de référence par lequel nous analysons notre expérience de la vie, nous forgeons notre compréhension du monde et le rôle que nous y jouons. Il reflète l’éventail de nos imaginaires. »

— Anik Salas, présidente, Réalisatrice Équitables

(FR) À force de détermination, les Réalisatrices Équitables entraînent les institutions vers la zone paritaire. Des dizaines de bénévoles poursuivent la lutte pour une meilleure représentation des femmes devant et derrière la caméra, et leur ténacité a été récompensée par le prix Égalité Thérèse-Casgrain.

Depuis 2007, ces Réalisatrices Équitables compilent des données révélatrices, les analysent et les partagent. Clairvoyantes, elles militent pour que les institutions octroient de plus gros budgets aux femmes. Attentives, elles plaident pour partager le pouvoir de la narration avec davantage de réalisatrices autochtones et issues de la diversité. Certes, il reste du chemin à parcourir pour que les réalisatrices aient les moyens de leurs ambitions artistiques et que les cinéphiles aient accès à une pluralité d’imaginaires. Avec La part des réalisatrices, un site statistique dynamique lancé en 2021 qui permet de visualiser l’évolution des gains, les Réalisatrices équitables veillent au grain. 

À coups d’études, de statistiques et de vitrines pour le rayonnement du cinéma des femmes, elles ouvrent une fenêtre sur notre monde en changement. Sentez-vous la brise?

(EN) The dedicated members of Les Réalisatrices Équitables strive for greater parity in the film industry. They are astute, fighting to ensure that institutions grant larger budgets to women. They are consistent, demanding that equal voice be given to Indigenous and culturally diverse filmmakers. They are vigilant, launching a dynamic statistical site to show the gains resulting from their actions.

Les Réalisatrices Équitables have opened a window into our changing world. Do you feel the breeze?

En savoir plus | Learn more

Merci à notre mécène pour son généreux don qui permet d’offrir au finaliste une bourse de 5000$.
Bell_Blanc_Lg
Play Video
Photo : Sisyphe | Victor Pilon © Louis-Daniel Vallée

Sisyphe
Lemieux Pilon 4D Art

« L’art est le coeur et l’expression de notre humanité et joue un rôle existentiel indéniable pour définir, donner un sens et stimuler le bien-être et la vitalité d’un peuple. »

—  E. Marian Tremblay, directeur général, Lemieux Pilon 4D Art

Macarons lauréats-grand-prix

(FR) Le créateur multidisciplinaire Victor Pilon se lance dans une aventure colossale avec Sisyphe, une performance marathon de 30 jours, offerte gratuitement dans l’immense hall du Stade olympique, en partenariat avec le Musée des beaux-arts de Montréal. 

Sept heures par jour, seul, armé d’une pelle face à 50 tonnes de sable, Victor Pilon voyage inlassablement entre deux monticules, déplaçant des pelletées de sable dans un éternel recommencement. Il transpose le sort de Sisyphe, ce héros grec qui remontait sans cesse sa pierre sur la montagne. À cœur ouvert et en son hommage, le cofondateur de Lemieux Pilon 4D Art dépose dans sa poche de chemise la photo de son conjoint décédé et la ressort 30 jours plus tard, le corps fourbu. 

Victor Pilon crée une rencontre envoûtante avec le public, dénuée de mots mais emplie de regards et d’égards, et surtout gorgée d’universalité. Devant l’absurdité inhérente à la condition humaine, il nous rappelle de l’accepter et d’être heureux. Cette expérience existentielle laisse un souvenir indélébile et donne envie de tout donner au présent.

(EN) “Real generosity toward the future lies in giving all to the present.” This Albert Camus quote greets audiences attending the performance of Sisyphus at the Olympic Stadium.

Armed with his shovel 7 hours a day, multidisciplinary artist Victor Pilon presents a 30-day marathon performance, tirelessly moving 50 tons of sand, only stopping to connect with the audience. A powerful and silent encounter of subjugating depth. An existential experience that will leave an indelible mark on our memory.

En savoir plus | Learn more

Merci à notre grand mécène pour son généreux don qui permet d’offrir au finaliste une bourse de 5000$.

PCC_Sponsor_FRA_Centre_2lignes_W
CAM-002_GP-36_Photos-finalistes-03
Play Video about CAM-002_GP-36_Photos-finalistes-03
Photo : Violette © Charles Lafrance

Violette
Joe Jack et John

« L’art ne devrait pas porter de définition, car celle-ci risque d’amoindrir un des aspects fondamentaux de la création : sa liberté. »

— Catherine Bourgeois, directrice générale et artistique, Joe Jack et John

(FR) Dix-huit ans de création, d’avant-garde et d’inclusion. La compagnie Joe Jack et John est devenue une actrice majeure du théâtre montréalais. Sa démarche authentique fait éclore au printemps 2021 une œuvre coup-de-poing : Violette.

Mûrie depuis 2016 dans le sillage du mouvement mondial de libération de la parole, cette expérience théâtrale témoigne d’un abus. Violette invite une personne à la fois dans sa chambre et son imaginaire grâce à la réalité virtuelle. Sous la forme d’un conte intime qui aborde la notion de consentement sexuel chez les personnes en situation de handicap intellectuel, la prise de parole jusqu’ici peu explorée de ces femmes résonne et remue. Avec une extrême bienveillance, la compagnie aménage un espace où le public peut laisser se déposer l’œuvre avant de retourner dans le monde extérieur.

L’utilisation de la réalité virtuelle par le théâtre transcende ici l’innovation technologique. Il s’agit d’une appropriation juste, sensible et percutante au service d’une expérience plus grande. De la chambre de Violette, le public ressort transformé et certainement pas indemne.

(EN) After 18 years of creation, experimentation and inclusion, Joe Jack et John has become a major player in the Montréal theatre community.

Taking the form of an intimate tale, Violette tackles the subject of sexual consent between people with intellectual disabilities. Virtual reality transcends technological innovation to reveal a voice that is both resonant and moving. After spending time in Violette’s room, the audience will never see the world quite the same way again.

En savoir plus | Learn more

Merci à notre mécène pour son généreux don qui permet d’offrir au finaliste une bourse de 5 000 $.

favicon-2